De Chalèze aux sources d’Arcier

Balade près de Besançon, dans la vallée du Doubs : un parcours ombragé de Chalèze aux sources d’Arcier

Chalèze et Arcier vus de Thise

Accès : à 5 km de Besançon Sortir de Besançon par la rue de Belfort, puis D683 jusqu’au rond point avant Roche lez Beaupré.  A droite, traverser le Doubs pour entrer dans le village de Chalèze.

Point de départ : la route d’Arcier (D323) à gauche, après la mairie et l’église. Durée : prévoir deux heures et demie

Un parcours varié d’environ 8 kilomètres comportant trois parties d’abord la rive du Doubs (assez plate) en suivant la D 323, puis à partir des sources d’Arcier, un kilomètre de montée dans les bois en suivant le GR 59, enfin le retour par des chemins forestiers et la descente de la rue du Mont

Difficulté : le dénivelé total est de 750 mètres dont 200 mètres à grimper  sans discontinuité en moins d’un kilomètre en quittant les sources d’Arcier

De Chalèze aux sources d'Arcier

On commence par longer le Doubs, sur la route D323 en direction du Nord-Est. On observe encore quelques maisons sur la gauche. Puis, ce sont des prairies et les méandres de la rivière à gauche, des arbres sur le relief à droite. Au bout d’un kilomètre, le hameau la Canaie comporte quelques maisons sur la droite.

Le hameau d’Arcier (qui fait partie de la commune de Vaire) est atteint après un autre kilomètre sur la route. L’eau coule le long d’une ancienne chapelle. L’eau est omniprésente  :  des ruisseaux, des cascades, des bassins, des ponts.

Arcier, eau

Il faut aller jusqu’à la rue des sources (parking)

parking sources d'Arcier

Le sentier vers les sources d’Arcier, passe d’abord entre deux haies

sentier des sources d'Arcier

On passe devant une première source nommée source Bergeret. On contourne plusieurs propriétés dont le Caprice, une curiosité qu’on aperçoit avec sa cascade artificielle alimentée par la source
Source d'Arcier : le Caprice

L’eau d’Arcier est principalement prélevée pour alimenter la ville de Besançon.

sources d'Arcier

Pour suivre le GR 59 balisé rouge et blanc, il faut d’abord gravir 80 marches rustiques  (photo prise du haut) et continuer à monter dans le bois en direction du sud-est.

80 marches à Arcier

Sur la gauche, on observe une étrange silhouette d’animal

silhouette étrange

Il faut noter que sur 11 ha de cette forêt, il n’y a aucune exploitation forestière. Selon le contrat Natura 2000, les arbres morts sont laissés sur place pour protéger la biodiversité et constituer un habitat pour des oiseaux (pics et milans) et des chauves-souris notamment.

On atteint le point culminant du parcours (450 mètres) à l’intersection d’un sentier venant de la gauche. Il faut continuer encore, suivre deux virages et enfin, (après une demie heure), une pancarte indique la jonction avec le chemin des Epesses (balise jaune et bleue)

Dans une clairière, avec un tas de bois, prendre sur la droite,  un large chemin qui fut goudronné, la balise est maintenant jaune et rouge.

route vers Chalèze dans le bois

Un peu plus loin, au lieu de suivre la route à droite et son grand virage, on peut prendre en face un sentier qui descend plus directement (toujours marqué jaune et rouge)

raccourci vers Chalèze

Il rejoint la route près des premières maisons de Chalèze.

On distingue au loin la forêt de Chailluz et le village de Thise de l’autre côté de la plaine du Doubs

Thise et la forêt de Chailluz vus de Chalèze

Le retour vers le centre du village et l’église se fait par la rue du Mont qui descend en lacets entre les maisons
le clocher de Chalèze de la rue du Mont

Variante : On peut supprimer la difficulté en revenant par la même route le long du Doubs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *