Tui Shou (Tai Ji à deux)

Tai Ji Quan à deux : Tui Shou « poussée des mains »

 

Spécifique au Tai Chi Chuan, ce travail à deux de « poussée des mains » s’effectue à courte distance et en contact constant avec le partenaire. Il permet de développer la synchronisation, de relâcher les articulations et les muscles, afin d’être à l’écoute de la force et des intentions du partenaire, pour mieux absorber ses assauts et ne pas être déséquilibré.

Tui Shou

Tui Shou traduction mot à mot poussée des mains. La traduction est trompeuse : ce ne sont pas les mains qui poussent, mais l’ensemble du corps. Les mains sont plutôt un point fixe et le contact ne se fait pas avec le bout des doigts, mais plutôt avec la paume, le poignet voire l’avant bras …
Le principe à appliquer est celui du Yin et du Yang, c’est-à-dire détendre son corps en restant présent dans l’action, ne pas opposer de force directe Yang à une force extérieure Yang. Il s’agit au contraire d’accueillir, d’absorber, (Yin) de neutraliser la force de l’adversaire avant de la renvoyer. Il s’agit d’être à l’écoute de l’énergie de l’autre au moyen du Yi, l’intention. En affinant ses sensations, on peut alors percevoir l’intention du partenaire avant qu’il ne fasse le mouvement.

Tui Shou avec Tien

On peut l’envisager comme un jeu : essayer de déstabiliser le partenaire amicalement en trouvant son point faible (et on s’amuse tout en apprenant beaucoup sur soi et ses limites !).
On peut l’axer sur la santé : une pratique relaxante, sans opposition, pour dépasser les tensions physiques, détendre le mental… (c’est une forme de lâcher-prise et c’est bien agréable aussi…)
La poussée des mains est donc aussi une forme de communication non verbale

Si l’on n’oublie pas l’origine martiale du Tai Ji, on recherchera les applications martiales de chaque mouvement de la forme.
Le Tui Shou est à l’origine une forme de combat, plus ou moins codifié. A défaut, il est devenu une compétition, ce qui suppose l’acceptation de règles communes et la vigilance d’arbitres

Le Da Lu, le grand San Shou et le petit San Shou (dispersion des mains) sont aussi des formes codifiées de Tai Ji à deux

Quelques exercices préalables, éducatifs et ludiques : Face à face, essuyer le miroir Pour coordonner les mouvements avec ceux du partenaire
Bouger comme une algue (les yeux fermés) Ressentir la moindre poussée du partenaire, osciller proportionnellement et revenir
Rester les poignets collés en déplacement Coller le dos du poignet au dos du poignet du partenaire. L’un dirige, l’autre doit suivre Avancer, reculer. Objectif «écouter -suivre»

Tui Shou moulinet
Face à face, moulinet devant soi Poignet droit en contact du poignet droit de son partenaire, puis le gauche, etc, comme retirer le chapeau : exercer le principe Peng.

Tui Shou fauteuil
En pas « Arc et flèche », poussées au coude cercles comme les bielles de locomotive L’un est assis  (comme dans un fauteuil) pied avant, paumes vers le haut, l’autre pousse doucement dans le creux des 2 coudes : changer de pied d’appui, alterner. Plier les kuas.

Tui Shou scions du bois
En pas « Arc et flèche », comme « scions du bois » L’un pique au visage ou au cou (avec la main du pied avant) , l’autre pivote et dévie une main au poignet l’autre au coude. Inverser

Tui Shou cercle vertical
En pas « Arc et flèche », cercle vertical L’un pique au visage, l’autre pivote et pique vers le ventre. Ne pas essayer d’écarter ou de résister ! Puis changer de rôle.

Tui Shou cercle horizontal
En pas « Arc et flèche », cercle horizontal. L’un pousse d’une main, l’autre pare et dévie en pivotant la poitrine et transférant le poids en arrière et alterner.
On peut le faire avec la grande ouverture ou de préférence avec la petite ouverture  (main droite et pied droit en avant)

Autre exercice préparatoire Faire la vague en traçant un 8 Voir 2 vidéos sur le site Energie et Harmonie

Tui Shou enrouler
Enrouler les mains Faire des cercles centripètes, la main droite pare à gauche, la main droite pare à gauche Idée de « fermer  »
Brosser le genou et pousser En se déplaçant : L’un fait comme dans la forme, l’autre « écoute » et recule de façon synchronisée, puis changer de rôle.
Le Tui Shou permet de mettre en application les 8 « portes » ou 8 potentiels à la base du Tai Ji

La traduction de ces 8 principes diffère selon les auteurs  Voir Lexique
1. Peng = parer générer une force ronde défensive en s’appuyant sur le thorax vers l’avant, le haut le côté : peng, nuages, grue blanche
2. Lü = céder, dévier, guider, neutraliser ou rouler vers l’arrière on distingue xiao lü (petit repli) et Da lü ( grand repli une main saisit le poignet l’autre appuie sur l’avant bras)

action lü
3. Ji = presser : une main presse sur l’autre
4. An = (re) pousser avec une ou 2 mains
5. Cai = cueillir, saisir, verrouiller une articulation de l’adversaire par ex le coude
6. Lie = fendre, séparer ex vol oblique verrouiller un poignet et déséquilibrer l’adversaire en passant soit dessous, soit dessus son bras on peut avancer le genou ou ajouter un balayage
7. Zhou coup de coude soit offensif pour percuter soit défensif mouvement d’absorption circulaire
8. Kao : tamponner le corps de son adversaire par exemple par l’épaule
Poussée des 2 mains codifiée

Tui Shou en dessins

 

Tui Shou à deux mains codifié
Mains collantes Exercice libre avec une consigne ne pas quitter le contact avec les bras de son partenaire. Il s’agit de tester son enracinement en évitant d’être déséquilibré par son partenaire

Tui Shou mains collantes

La réussite passe par l’application de toutes les règles précédentes, bon enracinement, transfert du poids d’un pied à l’autre, écouter, coller, guider, dévier, poignets ronds quand on est poussé, muscles détendus etc ..

 

Voir l’enchaînement de la plupart des exercices modernes par des Chinois wuyinfeng sur You Tube

Avec le style du serpent, le Tui Shou est important, mais moins statique : il est possible de s’affranchir des règles du pas fixe

Thierry Baë : Tui Shou

On peut commencer par faire le « pas du poulet » à deux (avance/recule)avec un travail d’écoute

pas du poulet à deux

Transformer en enroulant (par le coude)

Tui Shou enrouler

action Lü avec OG

Quelques références : Livres, articles, DVD

Taiji Quan pratique édition Amphora de Albersetzer et Serge Dreyer Tout le chapitre 3 est consacré au Tui Shou

Denis Félus Tui Shou, la voie du milieu

Voir aussi Tai chi chuan supérieur applications martiales de Dr Yang Wing-Ming

Articles de la revue Energies n° 23 d’avril mai 2011

Article d’Anya Méot qui distingue 3 sortes de Tui Shou sur la revue Yimag de la fédération Wushu
Article Tui Shou, les mains circulaires : L’essence du Tai Ji Quan par Howard Choy paru dans Génération Tao n° 44

Tui Shou par J J Galinier DVD 1DVD 2  (enroulés) et DVD 3 transformer les 4 portes

 

Attention, cette page est en construction Merci de transmettre vos remarques critiques et suggestions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *