Tai Ji Jian (avec épée)

Jian, l’épée, une arme traditionnelle

L’épée est une des armes les plus anciennes de l’histoire des arts martiaux chinois. Ainsi les guerriers de terre cuite de la dynastie Qin, vieux de 2200 ans portent l’épée. Alors que le sabre et surtout le bâton sont populaires, maniés par des paysans ou de simples soldats, l’épée est réputée plus noble. Son maniement nécessite une grande précision et une bonne fluidité. Elle est le prolongement de celui qui la manie.

L’épée chinoise

épée de Tai Ji en métal

L’épée chinoise comporte plusieurs parties : la lame, une garde, une poignée et un pommeau. Contrairement à celle du sabre, la lame de l’épée a deux tranchants, mais on distingue la pointe pour piquer, la partie pour couper, le plat pour parer ou « bloquer ». La partie située près du pommeau n’est pas aiguisée, elle peut être saisie. Le pommeau, séparé de la lame par une garde, peut servir à frapper.

épée téléscopique

Pour l’entraînement, on utilise soit une épée en bois, soit une épée télescopique qui comporte souvent un pompon, généralement de couleur rouge, symbolisant l’élément feu, le coeur et le phénix. Cet ornement n’est pas seulement esthétique, il permet de distraire l’adversaire, et de dissimuler ses intentions. L’épée télescopique est pratique à transporter mais inutilisable dans le travail à deux, dans les combats

La forme de l’épée et les noms symboliques

Dans le style Yang traditionnel, on effectue un enchaînement de 53 (ou 51) mouvements qui porte des noms symboliques évoquant les animaux et les légendes chinoises :
Trois anneaux entourent la lune, l’immortel montre le chemin, la grande ourse, le chat agile attrape la souris, l’hirondelle effleure les flots, l’abeille jaune retourne à la ruche, le phénix déploie ses ailes, Nazha mesure la profondeur de la mer, le rhinocéros regarde la lune, le singe offre des fruits etc…

L'abeille retourne au nid

Voir le livre de Marie Thérèse et Jacques Liron « épée Taiji Yang, illustration symbolique » édition You Feng

Un taolu (enchaînement codifié) simplifié comporte 18 mouvements (ou 16)
Les 18 termes officiels en chinois et leur traduction de la forme courte

Ouvrir les fichiers pdf : 18 epee tai ji jian nom . 18 epee tai ji jian dessins source Jing Wu
forme 18 epee (description par l’association Yin Yang)

Pour voir des pratiquants en mouvement :
Sur Internet :
Une interprétation de la forme courte (18) Voir vidéo sur You Tube

Une deuxième interprétation Voir vidéo sur You Tube

Une troisième Voir vidéo sur You Tube

On observe que ces trois interprétations n’ont rien de martiales, elles privilégient l’esthétique et la lenteur (ce qui est pratique pour apprendre). On peut éviter les grands pas et grands gestes qui sont très éloignés du style du serpent.

Trois livres sont consacrés à l’épée :
L’épée du Taiji et autres récits de Chen Weinming (écrit en 1928 et édité en français par le Courrier du Livre en 2010)
L’épée du Taiji Style Yang traditionnel de Bruno Rogissart sur la forme de 53 mouvements
L’épée du Taïchi dans le style Yang classique de Yang Jwing-Ming (édition Budo)
On peut voir le DVD Taiji à l’épée du style Yang par Thierry Alibert et Jean-Jacques Galinier

Chaque année, l’association Yin Yang a organisé au moins un stage de Tai Ji Jian Voir l’article sur le stage du 19 mars 2016

Attendre le poisson, c'est simple !

Initiation par Romain lors de la rencontre des arts énergétiques : Attendre le poisson, c’est simple !

Stage de Tai Ji Jian janvier 2014

En janvier 2014 à la Saint Claude

stage Tai Ji Jian février 2013

A Bregille en 2013

stage de Tai Ji Jian avril 2012

Au Gymnase Jean Zay en avril 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *