Qi Gong des 18 mouvements du Tai Ji au stage du 10 décembre 2016

Qi Gong des 18 mouvements du Tai Ji au stage du samedi 10 décembre aux Montboucons

Une vingtaine de personnes, débutantes pour la plupart, ont découvert et approfondi ces mouvements assez simples, mais recommandés pour se maintenir en bonne santé, si on les pratique de façon fluide. A l’origine, ce Qi Gong a été créé sous le nom de Shi Ba Shi par le docteur Lin Housheng. Il a rassemblé des mouvements pratiqués dans le Tai Ji comme mouvoir les mains comme des nuages, repousser le singe, parer, donner un coup de poing etc … pour proposer (sans chorégraphie) des exercices plus accessibles que la pratique du Tai Ji Quan qui est un art martial. Si l’on prend quelques précautions, ce Qi Gong peut constituer une bonne introduction à la pratique du Tai Ji.

Il convient d’abord d’adopter une bonne posture, avoir les pieds ancrés dans le sol, ouvrir les kuas pour ne pas fatiguer les genoux. La respiration se fait naturellement en accompagnant les mouvements. Il ne s’agit pas de faire une gym en force avec les épaules et les jambes. Il s’agit de faire circuler le Qi à travers le corps en suivant les méridiens.

Le stage a débuté par des auto-massages, puis des exercices d’assouplissement des articulations : épaules, bras, genoux et de rotation de la colonne vertébrale pour renforcer les muscles du dos

ouverture n°1

Le premier mouvement d’ouverture comme le second « ouvrir sa poitrine et son coeur » régularisent la respiration, ont une action favorable sur les poumons stabilise les émotions

2/18 ouvrir
2/18 : ouvrir sa poitrine et son coeur

Avec le 3° mouvement  » dessiner un arc en ciel » on étire un côté (sans sortir la hanche) puis l’autre avec un effet favorable sur la rate et l’estomac, favorisant la digestion et évitant les douleurs lombaires.

étirer comme un arc en ciel

Avec le 4° mouvement « écarter les nuages », on lève les mains croisées puis ouvrir, écarter paumes vers les côtés et abaisser,  on détend les cervicales et régularise le système sympathique et parasympathique

écarter les nuages

Avec le 5 ° mouvement rouler la main et repousser », on travaille la coordination, assouplit les articulations et renforce les reins et les poumons.

Qi Gong 5 rouler dec 16

Le 6 ° mouvement « ramer tranquillement au milieu du lac » nécessite de plier le buste dos plat en appuyant puis ouvrir en se redressant. Il renforce les reins et les poumons, favorable contre les bronchites et l’asthme,  favorise la digestion.

ramer n° 6 Qi Gong

Pour le 7 ° mouvement, on lève un ballon vers le côté opposé et on le ramène après avoir retourné la main. L’effet peut être favorable pour le coeur, la digestion, le calme.

Dans le 8 ° mouvement « pivoter le corps et regarder la lune » on pivote davantage le buste (pas les genoux) , les mains se balancent, bras détendus. Cela peut avoir un effet bénéfique contre la neurasthénie, le stress, le sommeil agité.

Qi Gong n° 8 pivoter et regarder la lune

Pour le 9 ° mouvement « pousser de la main en pivotant le corps » on avance alternativement une paume à l’horizontale et à 45 °, ramener la main paume vers le haut. L’effet peut être bénéfique pour le coeur, la rate, prévenir l’anxiété et la sciatique.

Le 10 ° mouvement « mouvoir les mains comme des nuages » est directement emprunté au Tai Ji (sans déplacement latéral). Il nécessite une bonne coordination,  calme l’esprit et facilite la digestion. Détendre les épaules, abaisser le coude, une paume vers son visage l’autre vers le sol, changer de chaque côté.

mains comme des nuages

Une pause conviviale a été ménagée après avoir refait la série des 10 premiers mouvements pour lesquels on reste pieds parallèles.

Pour les mouvements suivants, on se place  en « pas de l’arc et de la flèche » et l’on va passer alternativement du pied arrière au pied avant (en angle)

C’est le cas pour le 11 ° mouvement « draguer le fond de la mer puis regarder le ciel » : attention à ne pas cambrer en ouvrant les bras sur pied arrière. Renforce les lombaires, effet favorable sur les poumons et l’estomac.

Avec le n° 12 « suivre les vagues  » on passe aussi du pied avant au pied arrière et on appuie (Caï) et on repasse pied avant en repoussant (An) Bon pour les poumons et apaise le mental.

mouvoir les mains comme des nuages

Le mouvement n° 13 « le pigeon (ou la colombe) bat des ailes » on ferme vers l’avant et on ouvre vers l’arrière (battements horizontaux) Effet favorable sur les poumons et contre une sensation d’oppression dans la poitrine.

En lançant le poing alternativement, à hauteur de la poitrine, on développe une force interne, favorise la respiration et le coeur. N° 14

coup de poing

Avec le 15 ° mouvement : « L’oie sauvage prend son envol », on lève ses ailes par côté jusqu’au dessus de la tête en venant sur l’avant des pieds. L’effet peut être favorable contre la nervosité et les maux de tête.

Le 16 ° mouvement « tourner la grande roue » est assez puissant, mais déconseillé aux personnes souffrant d’hypertension. Il renforce les reins. Attention à ne pas cambrer le dos.

Qi Gong 16 dec 16

Avec le 17 °, on « tape du pied et fait rebondir le ballon » tandis que l’autre genou se lève

Le dernier mouvement (n° 18) a pour but de ramener le Qi au Dantien

Qi Gong 18 ramener le Qi

Le stage s’est terminé par la pratique de la première partie de la forme Yang de Tai Ji (snake style) en invitant les nouveaux venus à poursuivre cet art dans le cadre des cours hebdomadaires.

Les participants au stage peuvent demander des documents complémentaires.

Voici une interprétation (parmi d’autres) : vidéo des 18 mouvements   réalisés de façon assez rapide mais souple.
Attention, on trouve une grande variété d’interprétations dont beaucoup ne respectent guère les articulations en particulier les genoux. 

Prochain stage de Qi Gong samedi 14 janvier 2017 de 14 h 30 à 16 h 30 à La Saint Claude 37 rue Francis Clerc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *