Tai Ji Quan et Tai Ji Jian formes de la famille Yang en stage avec Thierry Baë

Une trentaine de pratiquants du Tai Chi a eu la chance de pouvoir bénéficier à Besançon de l’enseignement de Thierry Baë les 24 & 25 novembre 2018

Trois points étaient à l’ordre du jour

  • le rappel des principes du Tai Chi de la famille Yang et les exercices pour préparer le corps
  • l’application à la troisième partie de la forme à mains nues
  •  l’apprentissage de la fin de la forme à l’épée

Apprendre à s’enraciner en relâchant les kuas, les chevilles, le sternum, le bas du dos, les épaules tout en étirant les cervicales pour pousser le sommet du crâne

song stage Thierry Baë 24/11/18

Song  = l’action de relâcher

repérage anatomie stage Thierry Baë

Repérage  des muscles et tendons en jeu avec une vidéo d’anatomie

 

Tirer la branche et relâcher en descendant les omoplates, passer d’un pied sur l’autre, étirer sur un côté, etc  tous les exercices du protocole

Y compris faire l’ours en pliant le buste, jambes étirées et en se redressant jambes fléchies, dos rond paumes vers le haut (ne pas confondre avec le hold up)

ramener le tigre à la montagne

La troisième partie de la forme, c’est d’abord ramener le tigre à la montagne en commençant par déstabiliser avant de projeter. Puis c’est simple fouet en angle

Tai Ji séparer la crinière

La première nouveauté c’est « séparer la crinière » 5 fois

stage Thierry Baë parer

Pour une justesse du mouvement, il est nécessaire de repérer l’application martiale : parer

séparer crinière Tai Ji 3

et déchirer

Tai Ji prendre en sandwich

d’où l’importance d’apprendre à  « prendre en sandwich »

Puis  la fille de jade lance la navette  etc …

 

En ce qui concerne la forme à l’épée

Stage Thierry Baë Tenir son épée

Thierry Baë a rappelé comment tenir l’épée

épée du Tai Ji stage avec Thierry Baë nov 18

et il a distingué les différentes parties de cette arme à utiliser différemment le pommeau pour frapper, le bas de la lame pour parer, le haut pour couper, la pointe pour piquer ou enfoncer

Thierry a ensuite rectifié, précisé les applications depuis « lever le rideau » et les  deux cercles de la roue de l’épée » en prenant bien soin de franchir la ligne médiane

ne pas confondre les deux mouvements suivants : l’un finit en tranchant à nouveau (verticalement) , mais en restant sur pied gauche, le second : l’oiseau déploie son aile droite en séparant les mains puis lever l’épée et venir pied droit pour couper horizontalement

Mesurer la profondeur de la mer

Le rhinocéros regarde la lune, viser l’oie sauvage et le singe offre des fruits

Le Phoenix déploie son aile droite

La barrière à gauche puis à droite

viser l’oie sauvage, et le singe offre des fruits

Les fleurs tombent sur le sol (5 fois en reculant)

La fille de jade lance la navette (sur pied gauche)

Le tigre

La carpe franchit la passe du dragon ( en sautant)

Le dragon s’enroule à gauche puis à droite finir en piquant sur pied droit

cercle à gauche et les mains se rejoignant

Le vent balaie tour par la droite, finir sur pied gauche droit en avant

Le tigre enlace la tête saisir l’épée des deux mains

avancer et enfoncer : l’aiguille de la boussole

Pour finir placer l’épée dans la main gauche et retourner à l’origine

Excellente ambiance au cours de ces deux demi journées

Tous les participants ont applaudi et remercié Thierry Baë qui venait pour la sixième fois à Besançon

Tai Ji par Sylvie Griffon

Et notre artiste peintre Sylvie Griffon lui a offert plusieurs peintures évoquant le Tai Ji

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *