Livres de Tai Chi

Dix livres sur le Tai Ji Quan

On n’apprend pas le Tai Ji dans les livres, mais il n’est pas interdit de se cultiver, de prendre connaissance de l’expérience et des réflexions de Maîtres ou d’experts. Des livres sur le Tai Ji, il y en a plus d’une centaine. Si l’on veut en choisir un petit nombre, il  faut  forcément avoir un point de vue subjectif. Voici quelques références, on a privilégié les livres en français, pas forcément les plus récents, accessibles dans sa librairie, mais ce n’est pas toujours possible.

style-serpent-bob-boyd

Pour des pratiquants de Tai Ji voulant comprendre la spécificité du style du serpent : le petit livre (92 pages) de Bob Boyd est indispensable. « le Tai chi chuan du style du serpent, le système caché de la famille Yang«   Une traduction française est parue,  mais il faut la commander par Internet sur la plate forme Amazon. Attention ce n’est pas un livre d’initiation au Tai Chi pour débutants !

Le livre de Yang Cheng Fu : « l’essence du Taijiquan »  est une référence indispensable. C’est une traduction en français de Louis Swaim et Serge Mairet, éditée chez Budo éditions en 2012, vendue 19 €

L'Essence du Taijiquan par Yang Cheng Fu

Il expose en 176 pages  « les principes du Taï Chi et ses applications ». Chaque mouvement de la forme est présenté dans son contexte martial.

Si l’on veut aborder l’aspect martial du Tai Ji avec des photos de deux adversaires, le petit livre rouge de Yang Shou Zhong est très intéressant.  La version anglaise est proposée par Gin Soon Chu en 1976.

Yang Shou Chung applications

Une traduction allemande en 100 pages date de 1996 Die praktische Seite des Tai Chi Chuan

Livre rouge traduit

Une traduction française est enfin disponible en 2016

Pour les applications martiales, on peut compléter par deux ouvrages traduits en français :

celui du Dr Yang Jwing Ming Tai Chi Chuan supérieur applications martiales dans le style Yang classique

applications par Yang Jwing Ming

Avec 368 pages, un millier de photos et illustrations, paru en 2003 chez Budo éditions Vendu 34,50 €

A noter cet expert a publié des dizaines d’ouvrages sur le Tai Chi et le Qi Gong qui reprennent souvent des éléments publiés précédemment.

Un autre livre  de Wang Xian Applications martiales du Taiji Quan

Wang Xian Tai Ji Chen

254 pages très illustrées 23 € chez Trédaniel en 2006. Seul petit inconvénient, l’auteur se réfère au style Chen

Pour se plonger dans  l’histoire du Tai Ji, la philosophie, et la langue chinoise

Catherine Despeux

Le livre de Catherine Despeux  : Taiji Quan art martial technique de longue vie paru en 1989 chez Trédaniel avec 316 pages reste une référence.

On ne peut pas oublier le beau livre de Jean Gortais Tai-Ji Quan la tradition de l’école Yang publié en 1990 par Le courrier du livre.

Tai Ji Quan par Jean Gortais

382 pages avec beaucoup de calligraphies et de petits dessins. On y trouve non seulement un historique et la méthode du Tai ji, la description détaillée du grand enchaînement, mais aussi la forme du sabre, le travail à deux : Da Lü et San Shou et le Ba Duan Jin (les 8 Trésors).

Pour ceux qui en sont à vouloir mémoriser la forme du Tai Chi, le livre de Bruno Rogissart Le Taichi Chuan style Yang traditionnel  (30 € publié en 2006 aux éditions de l’ITEQG) peut servir de mémento en 288 pages et près d’un millier de photos. Il décrit aussi les 24 exercices taoïstes.

Bruno Rogissart : la forme

Pour ne pas oublier l’impact du Tai Chi sur la santé, on peut recommander la lecture d’un livre traduit de l’américain et publié récemment (en 2014) chez Belfond (344 pages et 46 photos) vendu 19 € Taï Chi la méditation en mouvement, une approche scientifique pour un art  millénaire par Peter M Wayne
peter-wayne-taichi

Enfin, une dernière référence, assez ancienne, le livre Tai Ji Quan : pratique et enseignement des Huit Portes et Treize Postures signés par  Georges Charles et Christian Bernapel publié aux éditions Encre en 1991 Une réflexion assez globale au delà de la transmission de la forme Yang selon l’école de Me Wang (de Taïwan) 224 pages sans photos mais avec beaucoup de dessins.

Tai Ji par Charles & Bernapel

Précisons que Christian Bernapel, enseignant de Tai Ji à Strasbourg est l’actuel président de la FAEMC Fédération des arts énergétiques et martiaux chinois (qui a pris la suite de la Fédération Wushu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *